Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Guide en mer Souvenirs de navigations, de voiliers et de bateaux

Bouteilles à la mer, gros dégats.

Roland Fardeau
Bouteilles à la mer, gros dégats.

Nombreux navigateurs/navigatrices très connus ont rangé les cirés de course dans la penderie du bateau et sont devenus les Messieurs "Propres"( Lady's Clean) des océans. Ils ont créé leur propre association pour avertir que notre bonne « mer » est en danger (Fondation Ellen MacArthur) ou ils naviguent partout dans le monde pour communiquer sur l’état de notre océan (Fleur australe, Tara, Vagabond..). Oui... la mer est en danger et c'est grave pour les futures générations. Moi aussi, je participe cet été sur mon voilier même si ma démarche perso n'est qu'une goutte d'eau dans cet océan.. 

Les initiatives ne manquent pas. Les "associations de plongeurs" se relaient pour faire appliquer une charte de bonne conduite sous l’océan. "Surfrider Foundation Europe" agit depuis longtemps sur des missions de lobbying et de sensibilisation pour la protection du littoral, la qualité de l’eau, les déchets aquatiques et le climat. Greenpeace, depuis 45 ans, agit pour protéger l’environnement maritime et la biodiversité. Ses grandes causes : la chasse à la baleine et aux thons. Une pratique qui ravage les océans. Sans oublier, notre ministère de l’écologie et de la mer qui agit clairement sur tous les océans. Ce ministère piloté par Nicolas Hulot continue la politique de préservation des océans en soutenant les aires marines protégées, la loi du littoral, les sentiers du littoral, le transport fluvial et en mer, les ports de plaisance, les plages, la pêche maritime et l'aquaculture... et surtout prévenir et limiter les risques naturels. D'autre part, il est important de lutter contre la pollution de l’eau. On est tous responsables. J'aimerais lancer un vrai programme éducatif ( à mon sens c’est une priorité) dans les écoles, associations, clubs de voile, sites web des chantiers, pour que les enfants apprennent concrètement que l'océan est source de vie. 

 

Cet été, à bord de mon voilier, quand je serais en mer pour le plaisir de naviguer, je vais me servir de mon épuisette pour ramasser tous les plastiques que je verrais flotter entre Les Sables d’Olonne et les îles des Glénans. Tous les ans, il y a au moins 500 espèces de poissons qui sont menacées par cette pollution. Une action que je filmerais. Une action simple pour sauver nos amis les poissons et dauphins qui avalent nos déchets plastiques. Une action pour d'autres plaisanciers qui j'espère ne passeront pas à côté d'une bouteille plastique sans se pencher pour la ramasser et la déposer dans les poubelles des ports de plaisance. 

Commentaires