Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Guide en mer Souvenirs de navigation en voiliers & bateaux

Comment j'anticipe une panne à bord !

Roland Fardeau
Comment j'anticipe une panne à bord !

Curieusement, à bord de certains bateaux, il n’y a presque jamais de problèmes, ni même de pannes électriques alors qu’à bord d’autres bateaux, lors d’une banale croisière d’été, c’est une interminable succession d’incidents, de pannes électriques, de courts circuits ou de problèmes techniques en tous genres. Ma méthode est simple et efficace pour éviter les problèmes. 

Un bon skipper (ou propriétaire) doit faire un check list comme un commandant de bord dans un avion.

Sans mentir, personnellement, j’applique cette tache de 30 minutes (Check List ci joint) avant de prendre la mer et je fais participer l'équipage pour les impliquer dans la croisière. Femmes ou hommes se sentiront plus en confiance. 

Quelles sont les problèmes le plus fréquents? L’analyse des installations électriques et de l’utilisation qui en est faite révèle que le montage de certains bateaux ( ordre des experts) est fait en dépit du bons sens ne respectant pas les règles les plus élémentaires. Par exemple, j’ai vu un voilier récent qui rouillait de partout. Explication simple. Le propriétaire avait monté soi-même des feux de navigation sur le balcon avant (feux supplémentaires obligatoires en cas de démâtage sur la Transquadra) en reliant les fils directement à la batterie. L’eau de mer s’est infiltrée provoquant une masse invisible. Il est donc important de se fier à un spécialiste ou alors respecter les normes d’un bon électricien, bien réaliser le montage en contactant le constructeur, bien entretenir le matériel monté et l’utiliser correctement.

Pour dépenser moins, les responsabilités sont multiples : appareils et matériels non prévus pour une utilisation marine, achat d’occasion non adapté à notre système électronique, conceptions et réalisations incorrectes, entretien négligé durant l’hiver et mauvaise utilisation du matériel. Donc, dépenser mieux sans se ruiner pour avoir un bateau sans problème. 

Et un malheur n’arrivant jamais seul, le mauvais entretien d’un bateau peut entrainer d’autres pannes. Une drosse de barre cassée ! Les batteries ne tiennent pas la charge ! Le moteur ne prend pas ses tours ! Le winch se bloque ! Comme une panne n’est pas prévisible, il faut donc se débrouiller seul avec les moyens du bord avant qu’un sinistre se déclare à bord du bateau. Pour ne pas gâcher ses croisières, se mettre au courant concernant votre installation à bord.

Je reviens à la check list à faire au port avant d'appareiller. Vérifier, à chaque départ en croisière :  le niveau d’huile et la courroie de votre moteur. Regarder l'état de votre installation électrique... gaz, eau, vannes, matériel d’armement, gréement, barre, l'armement et les dates.  Trois autres exemples simples. Vérifiez la tension des drosses de barres avant de partir. Vérifiez si la barre de secours est toujours à bord tout comme la cisaille pour couper le gréement en cas de démâtage. Nettoyez les filtres à gas oil et d’eau. J’ai déjà vu des filtres se boucher avec des copeaux de bois venant des réservoirs pourtant neufs ou de morceaux d'algues.

Pour conclure, lorsque survient la panne, le bateau est toujours au mauvais endroit, soit près de la côte, au moteur près d'un cap ou le courant est portant vers les récifs. Il faut donc réagir rapidement. Ancre à poste pour mouiller au plus vite. Avertir par VHF que vous avez une avarie sans demander obligatoirement des secours. Juste avertir que vous êtes en situation de danger. A vous de voir si vous devez vous approcher du port le plus proche ou, au contraire, vous éloigner de la côte.  

Roland Fardeau. 

Check List avant d'appareiller.

 

 

 

Commentaires